Chirurgie du cristallin à visée réfractive ou « Prelex » : en savoir plus

par | 30 mai 2024

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Prelex

Le Prelex est un protocole chirurgical en tout point identique au traitement de la cataracte. Le principe est d’extraire le cristallin après l’avoir désagrégé aux ultrasons, puis de lui substituer une lentille artificielle qui apporte la correction optique nécessaire. C’est une méthode alternative aux techniques laser quand elles sont contre-indiquées ou que le trouble visuel du patient est de puissance trop importante.

 

Prelex : qu’est-ce que c’est ?

Le Prelex, acronyme de l’expression anglaise « presbyopic lens exchange », est une intervention de chirurgie réfractive en tout point identique à celle dont le but est de traiter la cataracte.

La seule différence est que le protocole Prelex est réalisé sur un cristallin clair, alors que la chirurgie de la cataracte a pour objectif de remplacer par un implant le cristallin devenu opaque, le plus souvent sous l’effet de l’âge.

 

A qui s’adresse le Prelex ?

La cataracte se déclenche majoritairement aux alentours de 65 ans.  Ainsi, chez les sujets jeunes, pour prendre en charge une amétropie (myopie, hypermétropie et astigmatisme) et/ou la presbytie, le cristallin est le plus souvent laissé en place et ce sont des méthodes lasers qui sont considérées en première intention : Lasik, PKR ou SMILE.

Elles ont toutes les trois en commun de constituer un travail sur la cornée. Il s’agit d’en modifier la forme, soit par photoablation laser (Lasik et PKR), soit en en découpant un fragment (SMILE), pour apporter la correction optique nécessaire au patient.

Cependant, certains sujets peuvent présenter des contre-indications à toute forme de chirurgie réfractive au laser. C’est un bilan préopératoire rigoureux qui permet de les détecter. Il peut notamment s’agir d’une cornée trop fine ou fragile. Dans d’autres cas, quand la puissance du trouble visuel à corriger est trop élevée, un traitement au laser induirait   un amincissement cornéen trop important, et donc une fragilité biomécanique excessive. Dans tous ces cas, le Prelex peut constituer une alternative chirurgicale intéressante.

Enfin, une fois l’intervention Prelex réalisée, le sujet n’aura plus à se soucier de l’apparition future de la cataracte, phénomène inéluctable qui nécessite une opération dans la plupart des cas pour rendre aux yeux leur transparence.

 

Comment se déroule le traitement ?

Avant de remplacer le cristallin par un implant (lentille artificielle), des mesures biométriques réalisées au cours du cycle préopératoire permettent d’en déterminer exactement les caractéristiques : puissance de correction optique mais aussi nature (monofocal, multifocal, à profondeur de champ, ou torique).

Pratiquement, cette intervention indolore a lieu sous anesthésie locale, après instillation dans l’œil de gouttes d’oxybuprocaïne. Elle se déroule en mode ambulatoire. Lorsque les 2 yeux doivent être traités, il convient de prévoir 2 interventions espacées d’environ 7 jours, pour des raisons de confort et de sécurité.

Exactement comme pour la chirurgie de la cataracte, le principe est de pratiquer des incisions minuscules dans la cornée puis de découper la face antérieure de la capsule qui contient le cristallin. Il est alors désagrégé en utilisant un phaco-émulsificateur, minuscule sonde à ultrasons, et le praticien en extrait les débris avant d’introduire l’implant à sa place, dans la capsule.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 5 / 5. Nombre de notes : 1

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières actualités de la chirurgie réfractive